Les Communes viticoles

Lire la suite



menu-gastro-pour-siteLes archives gastronomiques

Lire la suite

Vous êtes ici : ACCUEILLES TERROIRSGrands Crus

AOC
Alsace Grands Crus Zinnkoepflé

Le Zinnkoepfle est le coteau majestueux qui forme le versant exposé sud de la Vallée Noble. Sa situation qui permet de suivre la course du soleil de l’aube au crépuscule, et la proximité d’une puissante faille tellurique ont inspiré les tribus celtes qui ont célébré leur culte au soleil sur ces hauteurs. Ce sont probablement ces hommes qui lui ont donné son nom : « Mont du Soleil »

C’est le bon Roi Dagobert qui au XIe siècle a offert ces beaux terroirs à l’Evêque de Strasbourg au détriment de celui de Bâle, pourtant en charge du salut spirituel des habitants de la Vallée Noble.

La vigne grimpe presque jusqu’au sommet sur des pentes très abruptes et à 430m d’altitude, le Zinnkoepfle est le toit du vignoble alsacien.

La partie supérieure est recouverte de calcaire de type Muschelkalk. De couleur gris clair, son nom provient de l’abondance de fossiles : On y trouve des entroques, des os de sauriens, des restes de crustacés etc…la partie inférieure est composée de grès (Buntsandstein) caractérisée par des petites plaquettes. Plus rarement, des blocs de quartzites et de micas remontent des profondeurs de la terre.

Ce terroir est tout d’abord exposé plein sud, sur des pentes très raides. À l'ouest, les Vosges, couronnés par le Grand Ballon, point culminant du massif, et par le Petit Ballon (1 272 mètres) protègent le coteau du vent d'ouest et de la pluie. Les vents d'ouest dominants perdent leur humidité sur leur versant occidental et parviennent en Alsace sous forme de fœhn, sec et chaud. Les précipitations sont donc particulièrement faibles. Pendant les soirées d’été, une brise légère descend de la montagne et vient rafraîchir l’atmosphère, ce qui est propice à une longue maturation des raisins et au passerillage.

Au sud, le coteau voisin du Bollenberg protège lui aussi toute la vallée de Soultzmatt des vents du sud, ce qui renforce son aridité. Dans les jardins fleurissent ça et là le citronnier, et le figuier et au bord des vignes poussent des amandiers. Le sommet du coteau est tellement aride qu'une lande le recouvre ; on y trouve des mantes religieuses, des lézards verts, la cigale Montana et même la huppe fasciée, tous théoriquement méditerranéens.

On l’aura compris, l’art du vigneron consiste à tirer profit de ce climat méditerranéen.

Le Grand Cru Zinnkoepflé, porte en lui un lien fort à ce terroir d'exception. Quel que soit le cépage utilisé pour le servir. La capacité à initier des maturités de raisin très élevé, sublime le cépage au profit du terroir. Il est par exemple presqu’impossible de reconnaitre le cépage sur un Sélection de Grains Nobles en Riesling. Au palais ce sont toujours des vins à la texture soyeuse et veloutée. L'équilibre est basé sur le moelleux et l'acidité fine en finale.